2019 -11 Rajasthan – Udaipur / Devigarh / Ranakpur / Jodhpur / Jaislamer / Bikaner / Shekawati / Jaipur

Le passage par Delhi fut très rapide et marqué par la pollution. La visibilité était très limitée, l’air nauséabonde. Nous sommes passés par des avenues et des bazars, mais nous avons surtout marchés dans les parcs et zones boisées et moins denses de la ville, ce qui a un peu réduit les désagréments.

Notre première étape fut dans la région de Udaipur, au fort de Devigarh. Un somptueux fort reconverti en hotel qui surplombe le village qui est inclus dans ses fortifications et est entourée de toute part de collines. Un endroit magique, une propriété vraiment magnifiquement rénovée. Nous avons vraiment profité de cet endroit, de sa magie et lorsque nous avons fait notre visite de Udaipur, le bruit, la densité et le harcèlement des vendeurs nous a été un peu inconfortable. Il fait préciser que Udaipur était envahi de touristes du Gujarat voisin qui était en pleine période de vacances post Diwali. Le fort était à raz bord, les rues bondées. Nous avons tout de même pu gouter un peu à la magie du lieu, de la vision du lac, mais nous étions vraiment content de retourner au calme et à la beauté de Devigarh et de ne plus en bouger. Il a fallu néanmoins faire nos valises et prendre la route pour rejoindre Jodhpur, la ville bleue. Sur le chemin, le temple de Ranakpur est incontournable et une fois encore sa pureté, sa légèreté et sa beauté nous ont fait succombé. Jodhpur a également été à la hauteur, les méandres de la vielle ville, les couleurs, les sourires et la douceur des habitants, sans oublier le fort de Merangarh, magistral, qui surplombe la ville et l’hôtel ou nous séjournions. 

Pour rejoindre Jaisalmer j’avais choisi le train de nuit. La route est longue et monotone, le train est a mon gout plus confortable et très pratique. Mon ami n’a pas trop aimé ce mode de transport, sans doute que la promiscuité, les bruits et désagréments ont été mal vécus. Cela a créer une petite tension qui a eu du mal a se dissiper. Jaisalmer est une citadelle construite sur une colline et la pierre de construction est de la meme couleur que celle de la terre et du sable de son environnement, une couleur jaune, la couleur de l’or. C’est une vision assez unique du fait de son intégration complète dans le décor. Le décorum et les architectures des riches demeures de la ville sont impressionnantes de details et de légèreté. Les moucharabiehs, les balcons et les ornements sculptés sont magnifiques. La ville étant dans le desert, l’eau est rare, point de mortier, seul des imbrications et stratagèmes font l’assemblage des édifices. Aujourd’hui l’eau est le soucis majeur de la ville et de ses construction car elle est dorénavant présente et endommage ce qui était de prévu de survivre sans. J’ai choisi un hotel de construction récente dans le désert, il était un peu surfait et très symétrique ce qui lui enlevait un peu du charme des constructions anciennes, plus biscornues, pleines de dédales et de surprises. Nous avons pris pour la route pour nous rendre à Bikaner, le train n’étant plus une option.

Bikaner m’a surpris, les peintures et les fresques murales sont merveilleuses. Les constructions sont plus récentes que dans les villes visitées jusqu’alors, ont y voit une influence européenne dans les representations, les couleurs et les motifs, l’architecture garde son influence mogole. De Bikaner nous avons visités plusieurs villes de la regions Shekawati pour y voir les Havelis, les maisons de commerce, de passage, les relais sur la route de la soie, les caravansérails. Aujourd’hui pour la plupart abandonnés et en état de délabrement, certains ont été préservés et restaurés, nous avons pu en visiter un bon nombre, comprendre leur fonction et admirer les décorations. Nous arrivons à la fin de la tournée en nous rendant pour quelques jours dans la capitale du Rajasthan, la ville rose de Jaipur. Jaipur est une ville de taille moyenne mais elles est peuplée, dense et un centre de production et de commerce d’artisanats divers, elle est encaissée et entourée de collines, elle est aussi dans le palmarès des villes les plus polluées de l’Inde. Nous avons commencés notre visite par les parcs et jardins et les palais convertis en hotels de luxe, puis nous sommes allè à Galta Ji, une colline qui surplombe la ville, un chemin de pèlerinage bordé de temple et grouillant de singes. On y trouve aussi de l’autre côté de la colline, une série de temples avec bassins, le chemin est aussi un lieu ou des vaches malformées sont alignées pour collecter des offrandes. Ce dimanche nous sommes partis au Fort de Amber. Le trajet en automobile Ambassador vintage, la montée au fort à dos d’éléphant, nous avons eu l’expérience totale. Ce fut suivi d’une visite du palais de la ville et d’une partie des appartements privés de la famille royale avant de regarder de devant et de monter à l’arrière du palais des vents. Une belle journée remplie des splendeurs de cette ville de Jaipur. Demain sera le dernier jour du périple, il sera assez calme avec une dernière visite de la vielle ville au petit matin puis du repos dans l’enceinte du palais ou nous séjournons, qui est un palais très intime, très douillet et d’une déco superbe et raffinée. En fin d’après midi ce sera un retour sur Delhi. Mon ami repart à paris dans la foulée et moi je vais passer une journée dans l’enfer de la pollution de Delhi pour un peu de shopping avant de rejoindre le sud, Varkala pour ouvrir ma résidence d’hiver et me préparer pour la saison et les stages de yoga qui commencent dans quelques semaines.

Retour en haut de page