2018-11 Guwahati

Guwahati, la capitale de l’État d’Assam, est située sur les rives du Brahmapoutre. Le climat ici est humide, les matinées sont brumeuses, ce qui fait du lever de soleil un moment magique. L’autre aspect solaire intéressant est que le coucher du soleil est très tôt, le coucher du soleil sur la rivière est extrêmement beau. Nous ne sommes là que deux jours, surtout pour voir les temples. Le temple de Shiva est situé sur une petite île et le temple de Kali est situé sur une colline. J’ai également organisé un court safari d’éléphant pour voir les rhinocéros. Globalement, Guwahati ne semble pas être une ville très intéressante à visiter et il est également assez compliqué de se déplacer, l’utilisation d’un chauffeur est essentielle. Le centre-ville est très encombré par le trafic et la ville s’étend à partir des rives du fleuve. Nous avons visité la réserve de Pobitora à seulement quatre-vingt-dix minutes en voiture de la ville pour un safari au lever du soleil sur elephants afin de voir les rhinocéros dans leur habitat naturel. Ce fut une belle expérience, non seulement pour les éléphants qui semblaient être traités avec respect et attention, mais aussi pour la route à travers la campagne brumeuse avant l’aube, la nature elle-même et bien sûr les rhinocéros. Le temple de Shiva sur la petite île n’a rien de spécial mais le coucher de soleil là-bas et sur le bateau le rend encore plus beau. Le sanctuaire est en son sous-sol dans une sorte de grotte. Le temple Kamakhya Kali est le plus emblématique de la ville et l’un des temples les plus importants de toute l’Inde. Les rituels tantriques et les sacrifices sont pratiqués quotidiennement depuis le 10ème siècle. Le temple est situé sur le point où Shiva a laissé tomber les parties génitales de son épouse morte Sati. La divinité est un rocher sous la forme des organes génitaux féminins, le yoni, et est censée avoir ses menstruations chaque année en juin.Le temple ouvre à 7h du matin, nous sommes arrivés vers 6h30, nous n’allions pas prendre la queue générale car les gens avaient attendu toute la nuit, l’accès VIP coûte 500 ruppees, ce qui a permis de réduire le temps d’attente à 90 minutes. Le sanctuaire est sous terre et est une formation rocheuse naturelle. Bien sûr, il est entièrement recouvert d’offrandes de fleurs d’hibiscus rouge. Nous ne sommes pas allés voir un rituel de sacrifice qui se déroule juste à l’extérieur du bâtiment principal du temple, mais nous avons vu les bébés boucs être amenés et j’ai jeté un coup d’œil sur l’endroit avant qu’il ne commence ses sacrifices d’animaux de la journée. Il est maintenant temps de terminer car c’est le dernier jour de cette partie de mon voyage, l’ami que j’accompagne pour cette découverte des rituels et des lieux saints du nord-est de l’Inde va rentrer en France ce soir, demon côté je retourne passer quatre jours à Calcuta avant de descendre dans le sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page