2018-04 D’un bout à l’autre du Gange et finir au pied des montagnes

Je termine ma saison indienne avec un road trip avec un ami avec des étapes à Rishikesh, Haridwar, Varanasi et Calcutta. Le climat en cette saison commence à être très chaud, le séjour se terminera à Dharamsala, Mcleodganj.
Ce parcours permettra de se plonger dans les couleurs et la ferveur de la spiritualité indienne dans des décors riches de leur histoire, de leur nature et de leur architectures. Le périple commence donc à Rishikesh ou je suis déjà depuis quelques semaines, mon ami s’y installe aisément et se fait aux vaches, motos, klaxon et plonge facilement dans les eaux très fraîches du Gange. Je lui fait découvrir les parties très fréquentées et emblématiques, mais je l’emmène surtout sur des plages peu fréquentées, des ghats ou seuls les locaux se baignent, des sentiers de montagne pour visiter quelques villages et se baigner dans un petit torrent et sous une cascade féérique, tous deux alimentant le Gange. Le choix des lieux mais aussi des moments de visite sont importants, pour éviter la foule et ainsi être au calme et en intimité avec la nature qui nous entoure. Je l’emmène aux cérémonies de fin de journée sur les bords du Gange. Celui de Parmath niketan à Rishikesh ou les chants sont les meilleurs, Haridwar ou la ferveur est la plus intense et Varanasi ou le show ne semble jamais s’arrêter. A Varanasi et Calcutta les températures frôlent 40 degrés, nous nous levons avant l’aurore pour profiter de la magie du lever de soleil et des activités qui se déroulent le long du fleuve et dans les temples. Notre hébergement à Varanasi et Calcutta est exceptionnel, nous profitons pleinement de ce cadre pour nous reposer au moments les plus chauds de la journée. Ici aussi je guide Philippe dans des quartiers, des ruelles et des lieux insolites, à la rencontre des résidents, des étudiants en sanskrit, des lutteurs, des pèlerins pour pouvoir goûter aux traditions ancestrales qui continuent de vivre dans l’Inde d’aujourd’hui. Nous quittons chaque lieu rempli de souvenirs et d’émotions, nous passons quatre nuit par destination ce qui permet d’avoir un peu de temps pour s’imprégner de chaque lieu. Pour la dernière étape j’ai choisi Dharamsala, cela permet de rester sur la thématique de l’initiation à la spiritualité de l’inde et aussi de profiter d’un climat plus frais et d’une ambiance calme, propice à la meditation au repos et ainsi pouvoir digérer ce voyage au pied des sommets enneigés.
Je pense avoir à nouveau su proposer un séjour unique et fantastique, facilitant les expériences hors des sentiers battus, au contact direct de personnalités et des coutumes de ces lieux emblématiques des bords du Gange et de l’himalaya. Mon choix de prestataires et de prestations a également été à la hauteur des attentes et dans certains cas au delà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page