2018-03/04 Rishikesh, la fraîcheur du Gange

Après avoir remballé la maison de Varkala, direction le nord et les contre flancs de l’himalaya, Rishikesh. Cela fait maintenant quelques années que je passe la fin du mois de mars et le début du mois d’avril ici, cette année pas de programme précis et pas de pratique physique d’asanas car j’ai fait une petite chute en scooter juste avant mon départ, mes paumes de mains et le dessus de ma cheville droite ont perdus de la peau et un peu de chair. Pas de soucis, cela me donne l’occasion de me reposer et de trouver un stage de quelques jours de philosophie et de méditation dans un endroit qui m’attire depuis quelques années. C’est parfait, je me suis trouvé un hébergement idéal dans le quartier que je préfère à deux pas du lieu ou je fais mon mini stage. Le stage est exactement ce dont j’avais besoin pour me redonner une direction sur ma pratique méditative et une perspective un peu différente de celles que j’ai peu etudier jusqu’a lors, un nouvel enrichissement pour moi. A côté de cela, le gange, les plages de sable ultra fin, la nature et le vacarme de certaines parties de cet endroit de pèlerinages. J’y retrouve Jules mon ami de longue date qui y fait un stage de chant védique très intensif et Paul qui après une virée a Fort Kochi et Varanasi m’a retrouvé ici, il n’était jamais venu. Il s’est trouvé une chambre dans la guesthouse adjacente à la mienne. Avec tout cela et quelques randonnées en plus je me sent très bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut de page