2015-09 Bangkok

21/7/2015 – le nouveau départ approche

Alors que nous profitons tous de ce bel été, je me suis préparé un nouveau et beau programme pour la rentrée. Dès le 1er septembre je partirais à la rencontre de la Thaïlande, un pays que je ne connais pas du tout, car mon chemin vers l’est s’est toujours arrêté en Inde, même si je me suis approché des côtes thaïlandaises et birmanes ayant visités les îles Andaman il y’a quelques années.

Donc donc donc … je pars en Thaïlande pour … faire une formation en massage thaï traditionnel à Chiang-Maï dans le nord du pays, car chaque voyage est pour moi l’occasion d’approfondir mes connaissances, compétences et suivre des formations certifiantes en massages, en yoga ou soins à la personne.

Je vais séjourner quelques jours à Bangkok au début, au milieu et à la fin de mon séjour. Cette ville à l’air très particulière. Cela sera une vraie découverte. Puis cap au nord et la ville de Chiang-Maï ou mon premier stage de massage est de 2 semaines, je déciderais sur place si je souhaite poursuivre pendant une semaine supplémentaire.

Après ce temps d’étude et de formation professionnelle, je pars en Birmanie ou ce sera du tourisme pur et dur avec sans doute des nuits a voyager en bus et des journées à visiter les multiples sites de ce pays. Je commence mon périple a Mandalay et je vais voyager jusqu’a la pointe sud-est du pays, je ne ferais pas le lac Inle, car il faut faire des choix et j’ai fait celui de me donner du temps pour la côte, les réseaux de canaux, les plages, les îles.

Après ce temps de découverte, je pars en photo reportage à Calcutta ou je vais assister aux derniers jours de la Durga Puja que j’ai ratée l’année dernière, car j’étais en formation à Rishikesh, mais les restes de ce festival que j’ai quand même pu voir m’ont donné l’envie de vivre le meilleur moment de ce festival, il s’agit du 10e et dernier jour ou les milliers de statues de la déesse sont rendues à l’eau. J’espère retrouver les lutteurs, les vendeurs de fleurs, les gens des rues, les millions de sourires et cette ville que j’aime tant.

La fin du mois d’octobre sera proche, je retournerais quelques jours a Bangkok faire ans doute quelques emplettes avant de reprendre l’avion pour Paris et reprendre les cours de Yoga et les massages tout début novembre.

Je suis donc surexcité par ce nouveau périple, cette nouvelle aventure que je me suis concoctée. Malgré mes préparatifs, il y’aura beaucoup de surprises, de belles rencontres, de moments forts, de moments difficiles et de beaucoup de joie je l’espère. J’ai aussi hâte de découvrir cette technique de massage thaï traditionnelle, de pratiquer le yoga tout au long du voyage et de photographier à outrance.

 

1/9/2015 – le périple commence

Le plus je voyage, le plus simple cela paraît, mais…. Les bagages, enfin le petit sac à dos qui ne contient que le strict nécessaire est très rapide à faire et léger à porter, le reste sera acheté sur place en fonction de mes besoins qui sont assez minimes dans des climats chauds et humides. L’excitation de l’aventure et de la découverte qui m’a porté ces dernières semaines laisse place à une petite angoisse qui sera passagère, mais qui a un effet direct sur ma digestion. Je suis un grand émotif et les voyages ont toujours eu sur moi un effet enivrant, excitant et angoissant, j’adore. Mon périple pour rejoindre Bangkok passera aujourd’hui par Helsinki, non seulement le prix était très intéressant, mais le temps du trajet total est très court, le transfert est ultra rapide et le fait de voler par le pôle Nord est un raccourci… C’est quand même un peu plus long qu’un vol direct. Demain matin je débarquerais à Bangkok, il sera 7h heure locale et 2h heure de paris, il fera chaud, humide et orageux. J’ai prévu de me diriger directement vers un des trois gros sites historiques de la ville pour essayer d’en visiter au moins deux dès mon arrivée, car de passer à mon hôtel ne me fera que perdre du temps et je n’ai pas de lourds bagages à porter. La météo prévoit de la pluie à partir de 14h, c’est donc plus judicieux de visiter avant que le ciel de mousson ne me tombe sur la tête et dans la fraicheur matinale …  27 degrés à 7h …

Je ne passe que quatre jours à Bangkok et compte tenu de la météo en cette saison je dois m’organiser pour  voir les sites entre deux orages, il y a aussi des quartiers a visiter à pied, je me prendrais donc la pluie c’est quasiment garanti. Bangkok, la Thaïlandaise et la Birmanie sont dans mon imaginaire tout aussi forts qu’a pu l’être l’Inde. L’Inde m’a surpris et éblouis et me donne mille sourires et chauffe mon coeur,  je me prépare a accueillir la douceur thaïlandaise, la beauté de l’art religieux, la nourriture parfumée, des paysages à couper le souffle et le chaos de la mégalopolis qu’est apparemment Bangkok. Toute cette partie de ce voyage est nouveauté pour moi, je suis surexcité de découvrir.

6/9/2015 – Bangkok – WhatPo & Silom

Je n’ai pas vraiment dormi pendant la nuit de vol, mais malgré tout, je me sentais bien à mon arrivée. J’ai,opté pour le taxi, souhaitant me rendre directement sur les sites de visite, mais bloqué dans les  embouteillages, je me suis fait déposer à une station de métro pour finir mon parcours. Mon hôtel étant sur la ligne, j’y suis passé avec l’idée de déposer mon sac. En fait, j’ai eu une chambre sans attendre, j’ai pu prendre une douche, mettre un Tshirt propre, et partir en visite frais, et dispo. J’ai pu rejoindre le fleuve à pied et prendre la navette fluviale pour atteindre le What Po, un des trois temples majeurs de Bangkok. C’est le site ou l’on trouve le plus grand bouddha allongé ainsi qu’une collection impressionnante de bouddhas debout. C’est également le siège du centre de formation de massages traditionnels thaï. Le site est fabuleux, je suis impressionné, le bouddha allongé est vraiment très grand, et surtout le détail de l’ornementation en faïence est très sophistiqué. La disposition du site, qui doit être assez standard, contient le temple principal, qui est entouré d’une enceinte de temples plus petits et d’une dernière enceinte avec une coursive. Sur ce site, les bouddhas debout sont rangés tout du long faisant face au temple central.  À la fin de la visite, à l’arrière du site, se trouvent les deux pavillons de massage. J’en profite pour essayer mon premier massage traditionnel thaï. Je commence par un massage de 30 minutes des pieds et je poursuis avec un massage du corps de 60 minutes. La dame d’un âge certain qui me prodigue le massage est calme, précise, et j’apprécie ce premier et définitivement pas le dernier massage thaï. Après tout, car je suis ici pour ça. Je décide de terminer les visites pour cette première journée, car la richesse du site m’a rempli la tête et les yeux. Je repars en bateau et découvre le métro aérien, ‘BTS skytrain’, qui longe le quartier de silom. Le soir je me balade sur cette avenue et quartier animé ou les stands de fringues et accessoires se mettent en place la nuit. Ce grand axe qu’est Silom est coupé par des rues et ruelles, les ‘Soi’, elles sont numérotées. Sur Silom, les Soi sont les lieux ou l’on trouve les bars de garçons et de filles. Je me balade, en effet des propositions sont faites, mais rien de sordide ou d’agressif.  Il y a plusieurs rues de filles, elles sont nombreuses à attendre calmement, il n’y a qu’une rue de garçons, ils sont un peu moins nombreux, ils font leur show ou attendent a des tables de bar ou de billard. Je n’irais dans aucun des bars à spectacle, je n’aime pas trop les trémoussements et les attitudes lascives. Par contre, en continuant ma marche dans un quartier plus calme, je trouve un salon de massage gay, et je m’offre un bon massage thaï à l’huile. Le garçon se débrouille bien et est sérieux. Avec ces trois expériences aujourd’hui, je trouve que cette technique thaï est intéressante. Ce massage permet de travailler l’étirement, mais je le trouve quand même un peu monotone et répétitif, la répétition est monotone, mais permet le relâchement aussi. Ma première journée en Thaïlande se termine bien, par contre, j’ai un peu de soucis à trouver à manger, car tout est viande ou poisson. Je me rabats sur du riz  gluant à la mangue et des fruits, je ne peux pas vraiment profiter des stands de ‘street food’.

 

12/9/2015 – Bangkok – Shopping, de l’ultra chic au bric à brac

Mes 2 derniers jours à Bangkok ont été de longues balades, des moments de détente et de rencontre. J’ai débuté le vendredi par le parc de Lumpini que j’ai traversé pour aller chercher mon billet de train dans une agence de voyages. Je croise des joggeurs, des pratiquants de Tai Chi et un varan qui longe un des plans d’eau du parc. Je découvre un quartier très chic de la ville et des galeries commerciales immenses qui ne proposent que du luxe, des chaussures louboutin au RDC à la voiture Rolls-Royce au 4em. Le temple de Brahma, cible de l’attaque à la bombe il y a quelques semaines est sur le chemin, je passe m’y recueillir. Puis le centre MBK, un centre commercial beaucoup plus trash, avec de l’électronique, du matériel photo, de la fringue en tout genre, mais rien de bien intéressant. Le soir, je monte au 47em étale d’un building du centre-ville pour voir la skyline. Le lendemain, je pars à la découverte du marché aux puces de Chatuchak. C’est immense, on s’y perd, il y a de tout. La zone des animaux n’est pas du meilleur goût, à plumes, à poils, à écailles, de sang chaud et froid, tous en cage, en laisse, à disposition de l’homme dominateur de la nature. Au pays ou bouddha est adulé et couvert d’or, les animaux sont à la merci de l’homme en dehors et en dedans de l’assiette. La notion de non-violence, clef de voute du bouddhisme semble avoir été balayée au profit d’une pratique qui semble motivée par de la superstition et non par une dévotion aux valeurs de l’enseignement de bouddha. En fin d’après-midi, je monte dans le train pour Chiang Maï au nord du pays.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Retour en haut de page